Construire sa résilience

You are here

Il existe plusieurs façons de construire sa résilience. Dans le cadre de ce guide, nous allons présenter un outil à 10 clefs pour construire sa résilience.

  1. Utilisez vos expériences du passé afin de guider vos comportements présents. Il peut être utile de pouvoir faire face aux situations négatives ou positives en utilisant ses expériences. Ce bagage personnel permet de prendre des décisions éclairées et basées sur la manière dont vous avez fait face par le passé aux adversités. La vie est dynamique. Elle change constamment. Alors, ajustez-vous à ces changements et maintenez une vue positive du futur.
  2. Soyez persévérant en continuant d’aller de l’avant malgré les adversités. Parfois, les adversités s’abattent sur nous et la seule façon que nous avons pour nous en sortir est de garder le cap en étant persévérant et en continuant d’avancer malgré les adversités. N’oubliez pas que certaines adversités peuvent être faciles à surmonter, alors que d’autres demandent que nous soyons essayons encore, encore et encore. Alors, peu importe les adversités, soyez persévérant.e, gardez le cap.  
  3. Reconnaissez vos forces et utilisez-les. Nous avons tous des faiblesses, mais également des forces. Il est très important, à l’aide de vos expériences passées, de mettre de côté de mauvaises stratégies d’adaptation (p. ex. l’abus de substances) et de renforcer de bonnes stratégies (p. ex. rechercher du soutien social). Il est important de réaliser que chercher de l’aide lors de situations difficiles peut être nécessaire et utile. Alors, sachez reconnaitre vos forces et utilisez les pour faire face et surtout pour surmonter les obstacles.
  4. Trouvez un but à la vie. Chaque personne a des buts très différents et ils changent constamment avec le temps. Toutefois, il est important d’identifier ses buts présents et futurs afin d’utiliser de bonnes stratégies pour y arriver. Pensez à faire du bénévolat, à rejoindre un groupe (p. ex. un groupe de sport ou de lecture), trouver un emploi valorisant, etc. Quand on vit une situation difficile, une adversité, un trauma, se fixer des objectifs quotidiens, hebdomadaires, mensuels facilement réalisables peut être un bon moyen pour faire face les surmonter.
  5. Reconnaissez que votre parcours de vie est unique. Nous vivons tous des expériences différentes qui nous forgent. Elles font de nous des personnes uniques. Elles peuvent renforcer ou diminuer notre résilience. Ainsi, il faut se rappeler que la résilience n’est pas un processus stable; elle se construit.
  6. Renforcer vos relations avec les autres. Favorisez des rapports de proximité qui permettent de renforcer votre estime de soi et votre sentiment d’appartenance à un groupe. Des personnes de confiance peuvent vous aider à surmonter des difficultés à travers l’écoute, la compassion et la validation de ce que vous vivez.
  7. Prenez soin de vous-même. Pratiquer des comportements qui vous procurent du bien-être tel que l’exercice physique, la bonne alimentation, le sommeil adéquat, la méditation, etc.
  8. Ayez une image positive de vous-même. Avoir confiance en vos habiletés à surmonter des situations difficiles peut renforcer la résilience. Savoir que vous pouvez aller de l’avant peut vous aider à développer des pensées positives telles que : «je suis capable», «je suis bon à l’école», «j’ai déjà passé à travers des moments difficiles et je m’en suis bien sorti», etc.
  9. Développer vos capacités de résolution de problèmes. Vous pouvez dresser des listes d’actions possibles à prendre lors de moments difficiles. Assurez-vous de maintenir une certaine logique en développant ces stratégies. Par exemple, l’abus de substances n’est pas une solution, alors que parler à un.e thérapeute l’est.
  10. Soyez proactif. N’attendez pas qu’une adversité passe avec le temps. Ne pensez pas seulement à la sortie du problème. Essayez de résoudre le problème petit par petit.

De plus, chaque personne a des ressources personnelles qui construisent la résilience. Ces ressources peuvent être :

  • Affectives (attachement, humour, amabilité et charme, optimisme, sentiment d’acceptation)
  • Cognitives (intelligence, réalisme, imagination créatrice, sens de l’organisation)
  • Sociales (sociabilité, sens éthique, stabilité identitaire, moralité, autonomie, stabilité de l’estime de soi)
  • Conatives (empathie, intelligence émotionnelle, motivation personnelle, spiritualité)

 

Références

American Psychological Association. (2012). Building your resilience. Retrieved June 12, 2020, from https://www.apa.org/topics/resilience

Cherry, K. (2020, January 24). Use These 10 Tips to Improve Your Resilience. Retrieved June 12, 2020, from https://www.verywellmind.com/ways-to-become-more-resilient-2795063

Pourtois, J. P., Humbeeck, B., & Desmet, H. (2012). Les ressources de la résilience. Presses universitaires de France.

SCYSPI. (2020). Protective Factors and Resilience. Retrieved June 12, 2020, from https://www.scyspi.org/protective-factors-and-resilience

Wagnild, G. M., & Young, H. (1993). Development and psychometric. Journal of nursing measurement1(2), 165-17847.

Financé

Vulnerability, Trauma, Resilience & Culture Laboratory
School of Psychology
Faculty of Social Sciences
University of Ottawa

136 Jean-Jacques Lussier, Ottawa, ON,
Canada, K1N 6N5
613-562-5800 ext. 4459
vtrac@uOttawa.ca