Le trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité (TDAH)

You are here

Définition

Le trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité (TDAH) est l'un des troubles mentaux les plus fréquents chez les enfants.

Le TDAH est diagnostiqué comme l'un des trois types suivants 1 :

Ne fait pas attention aux détails ou commet des erreurs d'inattention à l'école ou au travail, a des problèmes pour rester concentré pendant les tâches et les activités ; ne semble pas écouter quand on lui parle ; ne suit pas les instructions et ne fait pas ses devoirs scolaires, ses tâches ou ses devoirs professionnels ; a des problèmes pour organiser les tâches et le travail ; évite ou n'aime pas les tâches qui demandent un effort mental soutenu ; perd souvent les choses nécessaires aux tâches ou à la vie quotidienne ; est facilement distrait ; oublie les tâches quotidiennes, comme faire des corvées et des courses.
Bouge ou tape des mains ou des pieds, ou se tortille sur son siège, ne peut rester assis ; court ou grimpe là où il ne faut pas ; ne peut pas jouer ou s'adonner à des activités de loisirs tranquillement ; parle trop ; laisse échapper une réponse avant d'avoir terminé une question ; a du mal à attendre son tour ; interrompt ou s'immisce dans la vie des autres.
On estime que 8,4 % des enfants et 2,5 % des adultes souffrent de TDAH. Il est plus fréquent chez les garçons que chez les filles. 1
Les symptômes du TDAH comprennent l'inattention (incapacité à rester concentré), l'hyperactivité (excès de mouvements qui ne sont pas adaptés au contexte) et l'impulsivité (actes précipités qui se produisent sur le moment sans réfléchir).1 *se référer à la définition pour plus d'exemples*
Les scientifiques n'ont pas encore identifié les causes spécifiques du TDAH. Il est prouvé que la génétique contribue au TDAH. Par exemple, trois enfants sur quatre souffrant de TDAH ont un parent atteint de ce trouble. Parmi les autres facteurs qui peuvent contribuer au développement du TDAH, on peut citer une naissance prématurée, des lésions cérébrales et le fait que la mère fume, consomme de l'alcool ou subisse un stress extrême pendant la grossesse. 1
Les chercheurs utilisent de nouveaux outils tels que l'imagerie cérébrale pour mieux comprendre la maladie et pour trouver des moyens plus efficaces de traiter et de prévenir le TDAH. 4
  • Pour les enfants d'âge scolaire, les enseignants et le personnel scolaire peuvent fournir aux parents et aux médecins des informations permettant d'évaluer les problèmes de comportement et d'apprentissage, et peuvent aider à la formation comportementale. Les élèves dont le TDAH nuit à leur apprentissage peuvent bénéficier d'un enseignement spécial, d'un enseignement des techniques d'étude, de modifications de la configuration de la classe, de techniques d'enseignement alternatives et d'un programme d'études modifié.1
  • Les adultes atteints de TDAH sont traités par des médicaments, une psychothérapie ou une combinaison des deux. Des stratégies de gestion du comportement visant à minimiser les distractions et à augmenter la structure et l'organisation peuvent également être utiles. 1
Financé

Vulnerability, Trauma, Resilience & Culture Laboratory
School of Psychology
Faculty of Social Sciences
University of Ottawa

136 Jean-Jacques Lussier, Ottawa, ON,
Canada, K1N 6N5
613-562-5800 ext. 4459
vtrac@uOttawa.ca